0 0
Read Time:2 Minute, 8 Second

L’ancien Ministre des Transports et des Infrastructures, M. Makan Fily Dabo a laissé de très mauvais souvenirs au sein de ce département ou il aura servi pendant plusieurs années. Rien qu’à travers le favoritisme érigé en mode de gestion et violation des procédures de passation des marchés publics.

Le passage de l’ancien Ministre Makan Fily Dabo au département en charge des Transports et des Infrastructures restera gravé dans des mémoires.

Si ses proches et complices se la coulaient douce en son temps, d’autres se sont plaints de sa gestion jugée catastrophique et garderont de lui, un ministre revanchard qui a érigé en mode de gestion l’injustice et le favoritisme dans le cadre de la passation des marchés publics.

Makan Fily Dabo puisque c’est de lui qu’il s’agit, au-delà de la révocation arbitraire de certains cadres relevant de son département et son incapacité à trouver une solution amiable à crise du secteur des transports, est rattrapé par sa gestion opaque des marchés publics en violation flagrante des procédures de passation de marchés publics.

Face à cette situation interpellatrice, le secrétaire général du comité syndical Cabinet, DRH, CPS et DFM MTI, non moins Coordinateur des comités syndicaux DAF, DRH, CPS et DFM de la Primature et de tous les ministères et président de la Plateforme des organisations syndicales de lutte contre la corruption en lanceur d’alerte, a dénoncé le mode d’attribution de certains marchés publics tout en demandant leur annulation.

Décidément, on aurait tout vu sous le ministre Makan Fily Dabo qui a créé l’injustice et le favoritisme entre les entrepreneurs intervenant dans le domaine des travaux publics. Certaines entreprises se sont impuissamment vues arracher leurs marchés déjà acquis et injustement réattribués à d’autres. Parmi ses victimes, on compte l’Entreprise et Commerce Général Fodé Coulibaly.

Selon les informations, cette entreprise a été commise pour produire un devis estimatif pour les travaux de l’extension de l’Aéroport de Sikasso Dignagan, la construction d’un Entrepôt dans le port Autonome de San Pédro, la Direction Nationale des transports. Sur la base ce document et la note de présentation du projet, le financement a été acquis mais à la surprise générale de l’entreprise, elle a été écartée au profit de l’entreprise PRO-BTP-SARL.

Contrairement à ECGF qui a proposé 1.449.205.200 F CFA, PRO-BTP-SARL a proposé 1.960.205.200 F CFA, soit une différence de 512.000 millions. Quelle injustice !

Nous y reviendrons sur d’autres révélations !

Hamara COULIBALY

ÉchosMédias

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %