0 0
Read Time:2 Minute, 49 Second

Niamey, 06 juillet (ANP) – Le premier sommet des chefs d’État de l’Alliance des États du Sahel (AES), Niger, Mali et Burkina Faso qui se tient ce samedi 6 juillet 2024 à Niamey marque le point d’orgue du processus de l’opérationnalisation de ce regroupement qui tire sa substance de la Charte du Liptako Gourma, adoptée le 16 septembre 2023…

Ce regroupement vise à mutualiser les forces des états membres face aux défis communs de la sécurité, du développement.  Il est aussi une réponse  au diktat de la Cedeao qui a imposé des sanctions aux trois pays en transition militaire.
La menace de la Cedeao d’une intervention militaire au Niger pour tenter de rétablir le régime déchu par le coup d’État du 26 juillet 2023 renforce le front sahélien, le Mali et le Burkina exprimant leur solidarité au Niger.



– 31 juillet 2023 : Dans un communiqué conjoint, le Mali et le Burkina affirment qu’une intervention au Niger est ‘’une déclaration de guerre contre eux’’,
– 16 septembre 2023 : Les trois signent la Charte de Liptako, l’acte fondateur de l’Alliance des états du Sahel sur une architecture défensive collective et d’assistance mutuelle,
– 25 sept 2023 : Le Mali et le Burkina apportent leur soutien au Niger à l’Assemblée générale des Nations unies,
– 23 novembre 2023 : Visite du chef de l’État nigérien, le général Abdourahamane Tiani à Bamako puis à Ouagadougou pour exprimer la reconnaissance du Niger pour leur soutien,
– 25 novembre 2023 : Réunion à Bamako des ministres de l’Économie et des Finances qui proposent la synergie dans divers domaines,
– 30 novembre 2023 : La réunion des ministres des Affaires étrangères de l’AES propose le projet de création d’une Confédération entre les 3 États et la coordination diplomatique,
– 25 juin 2024 : Le chef de l’état du Mali, le colonel Assimi Goïta, entame une visite à Ouagadougou,
– 28 janvier 2024 : Les pays membres de l’Alliance des États du Sahel annoncent dans un communiqué conjoint leur retrait avec effet immédiat de la Cedeao dont les trois pays sont membres,
– 15 février 2024 : Les ministres de l’AES se sont réunis dans la capitale burkinabé en vue de la formalisation de l’élargissement des domaines de compétence de l’organisation, l’opérationnalisation de ses instances stratégiques. La création de la Confédération des trois pays constituent pour les ministres un agenda préparatoire au Collège des chefs d’État et de gouvernement de l’AES.
–  6 mars 2024 : à Niamey, les chefs d’État-major de l’Alliance des États du Sahel, ont décidé de la création d’une force conjointe qui sera opérationnelle dans un plus bref délai.
– 17 mai 2024, s’est tenue à Niamey la réunion des ministres des Affaires étrangères de l’AES. Le Burkina Faso, le Mali et le Niger finalisent à Niamey un projet de texte créant la Confédération de l’AES qui sera adopté lors de la réunion les chefs d’État de l’Alliance.
– 5 juillet 2024 : Le chef de l’État du Burkina se rend au Niger dans le cadre du premier sommet des chefs d’État de l’AES,
– 6 juillet 2024 : Arrivée du président du Mali au Niger qui accueille le premier sommet de l’AES,
– 6 juillet 2024 : Ouverture à Niamey du premier sommet de l’AES en présence des trois chefs d’état sahéliens.

Source : L’Essor

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Bassirou Diomaye Faye et Faure Gnassingbé désignés facilitateurs de la CEDEAO auprès de l’AES
Next post Communiqué final de la 65e Session ordinaire de la conférence des Chefs d’Etat de la CEDEAO à Abuja

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *